ASSOCIATION TARIQ ESSALAMA BEJAIA

TEL/FAX : 034 124 110 ........ ADRESSE: Centre Commercial Atlas Madala - Route de l'université - Béjaia 06000
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR ADHÉRER A NOTRE ASSOCIATION : VEUILLEZ VOUS PRÉSENTER A NOTRE SIÈGE

OU NOUS APPELER AU 034 124 110 OU 0560 08 26 52

Partagez | 
 

 32 prisonniers mineurs en vacances à Aokas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 196
Points : 237
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: 32 prisonniers mineurs en vacances à Aokas   Dim 3 Aoû - 15:23

32 prisonniers mineurs en vacances
“Nous avons oublié ici à Béjaïa que nous sommes des détenus”
Par : A. Hammouche


Le 27 juillet, la côte-est de Béjaïa grouille de monde. Les bouchons au niveau de la localité de Tichy sont interminables. Nous prenons la direction d’un établissement scolaire, à la sortie de la ville qui abrite un événement unique dans le monde arabe.

En effet, louable initiative que celle prise par les responsables des Scouts musulmans algériens (SMA) en étroite collaboration avec le ministère de la Justice, celle de l’envoi de 32 prisonniers mineurs venant de 10 wilayas du pays, dans un camp de vacances implanté
au nouveau lycée de la coquette ville d’Aokas.


Cette initiative reste le fruit d’un accord conclu entre la direction générale des pénitenciers et de la réinsertion et le SMA durant l’année 2003 et réactualisée également en 2007. Ce camping à Aokas, placé sous le slogan, “Tous avec la réinsertion” est le cinquième du genre après ceux organisés respectivement à Sidi-Fredj, Oran, Skikda, Mostaganem. Ainsi, il a été mis en branle en faveur de ces 32 jeunes prisonniers le 18 juillet dernier, et a pris fin avant-hier soir au nouveau lycée. Sur les lieux, nous avons remarqué que ce camp offrait à première vue toutes les commandités pour un bon séjour pour ces mineurs détenus, comme nous la d’ailleurs souligné M. Amiar, directeur de ce camp de vacances. “Le wali de Béjaïa, l’APC d’Aokas et celle de Kherrata en plus de l’opérateur Nedjma nous ont beaucoup aidés. S’agissant de l’activité à l’intérieur, celle-ci est réalisée par les Scouts, et les moyens ont été mis par le ministère de la Justice”. ہ l’intérieur du camp, les préparatifs, dans une ambiance bonne enfant, vont bon train pour accueillir la délégation qui viendra, à sa tête, le commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), et la représentante du ministère de la Justice Mme Chorfi. Dans la cour de l’établissement, les mineurs habillés, en tenues d’été, s’affairaient à embellir la salle et les alentours du lycée. Joie et sérénité se lisaient même sur les visages de cette masse juvénile installée dans de bonnes conditions par les organisateurs qui ne ménagent aucun effort pour rendre le séjour de ces 32 mineurs des plus agréables. Pour leur bonne prise en charge, les initiateurs de ce projet de réinsertion ont mis à la disposition des jeunes vacanciers des psychologues, des avocats, et des médecins, tous cadres au SMA. Le leitmotiv des organisateurs reste incontestablement “de faire oublier à ces mineurs qu’ils sont des détenus durant cette période”, comme l’a indiqué M. Amiar. Saisissant cette opportunité, nous nous sommes rapprochés de ces prisonniers mineurs pour recueillir leurs impressions sur ce camp de vacances.
Ainsi, le jeune Achraf, âgé de 14 ans, tout bronzé venu du centre des mineurs de Sétif, arrêté pour vol, n’a pas caché sa joie de se retrouver ici à Béjaïa. “Je suis content d’être ici, nous, nous manquons de rien et les encadreurs sont bien. Nous avons visité beaucoup de beaux coins ici à Béjaïa et nous avons aussi profité de la mer. Je tiens à saluer mes parents et tous les gens qui sont dans ce camp”. Cette déclaration faite dans la bonne humeur renseigne bien sur l’ambiance du groupe. Cet état fait confirme que cette thérapie de groupe a été concluante et ne manquera pas d’aider ce jeune à se préparer à la réinsertion sociale. Hicham, âgé de 16 ans, vient, quant à lui, du centre des mineurs d’Oran. Il a été incarcéré, lui aussi, pour une affaire de vol. Hésitant un peu, il a fini par accepter de nous parler de ses vacances. “On a été à la mer et aux cascades, on a fait beaucoup de choses et rien ne nous manque ici, je suis heureux; je veux remercier les encadreurs et passer un grand bonjour à mes parents”. Son camarade venu du centre de M’sila abonde dans le même sens. “Nous avons passé des moments merveilleux ici, merci pour tout le monde”, conclut-il dans un éclat de rire. Ce qui renseigne davantage sur la réussite de cette initiative qui vise la réinsertion de ces détenus mineurs. Venant de 10 wilayas du pays, les 32 détenus âgés entre 14 et 18 ans, ont eu tout au long de ce camping d’été un programme diversifié qui comporte entre autres des sorties en mer, sorties dans les localités balnéaires de Kherrata et Aokas, et enfin des soirées internes. Ce camping a été couronné par une réception et une fête rehaussée par la présence de M. Benbraham commandant général des SMA, de Mme Chorfi, directrice au ministère de la Justice et du procureur général de la cour de Béjaïa. “Nous avons à charge d'investir le terrain et de traduire dans la réalité le discours du président de la République, s'agissant de surcroît d'une frange aussi sensible que celle de la jeunesse, à laquelle nous devons sans cesse transmettre le message de l'espoir : celui des valeurs de notre peuple et de l'amour profond en notre patrie”. Tels sont les propos forts qu'aura tenus avant-hier à Aokas, le commandant du Mouvement scout algérien, M. Nourredine Benbraham. “Le travail de terrain relève des objectifs de notre mouvement et même du mouvement associatif d'une façon générale”, ajoutera encore M. Nourredine Benbraham qui mettra à profit cette occasion pour rappeler les grandes orientations et instructions du chef de l'ةtat destinées à la jeunesse et rappeler d'autres dispositions prises par les hautes instances du pays. “C'est l'Algérie dans ses richesses immenses que nous avons à charge de valoriser davantage par un message d’espoir, fondé sur le dialogue constant, la concertation, l'édification commune, loin de toute forme de violence, ou pratiques négatives dont les retombées ne peuvent se traduire hélas que par des fléaux qui n'obéissent ni aux valeurs de notre peuple ni aux perspectives assignées à ce mouvement juvénile dans notre pays”. De son côté, la représentante du ministère de la Justice a mis l’accent sur le rôle joué par les Scouts, comme elle est revenue longuement sur cette initiative et ses retombées positives sur cette frange de la société. M. Amiar et son adjoint, M. Maloum du SMA, n’ont pas manqué en guise de conclusion de souligner que leur organisation est présente aujourd’hui dans 127 centres pénitentiaires. ہ noter que cette initiative menée conjointement entre le SMA et le ministère de la Justice a été présentée en ةgypte au mois de mai dernier au cours d’un regroupement arabe. En effet, présenté par M. Amiar Abdallah, coordinateur du projet qui un reçu un écho retentissant au point où certains pays tels que l’Arabie Saoudite ou l’ةgypte comptent la mettre en pratique dans leurs pays respectifs. Notre interlocuteur énuméra aussi une série de réalisations positives comme cette dernière grande participation de l'Algérie au Jamboree de Londres, 45 000 jeunes, qui s'apprêtent à passer la saison estivale dans 14 wilayas du pays, les 200 autres qui le feront à l'étranger, poursuivra-t-il. Le rideau sur ce camp de vacances, organisé à Aokas, en faveur de 32 prisonniers mineurs est tombé, objectifs atteints pour les initiateurs de ce noble projet. Un projet classé troisième dans le monde.
A. H.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salama06.forum.st
 
32 prisonniers mineurs en vacances à Aokas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mineurs de fond
» Billets Algériens pour camp de prisonniers 1940
» Les hôtels sont-ils accessibles aux mineurs? Comment réserver?
» Régiment du génie, deuxième compagnie de mineurs ou sapeurs 1801 à 1806
» photos d'enfants mineurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASSOCIATION TARIQ ESSALAMA BEJAIA  :: LES ÉCRITS DE PRESSE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE-
Sauter vers: